Être ingénieur.e à Tours: “un cadre historique pour des projets d’envergure”

Être ingénieur.e à Tours: "un cadre historique pour des projets d'envergure"

6 avril 2021
défense Ingénieur Ingénieure Mobilité Nucléaire Tours
Lire l'article

Les projets d’envergure dans les secteurs du nucléaire et de la défense se multiplient à Tours grâce aux nombreux partenaires présents dans la région. L’occasion idéale de découvrir celle que l’on surnomme Le petit Paris, avec son panorama historique et culturel unique. Amélie Jaunin, cheffe de projet, et Loic Cotard, pilote de site chez Assystem, reviennent avec nous sur leur expérience Touraine qu’ils espèrent tous deux sans fin.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots et nous détailler vos missions ?

Amélie Jaunin : J’ai 35 ans et je suis cheffe de projets au sein de l’agence de Tours d’Assystem depuis janvier 2020. Avant de m’installer dans la région, j’occupais le poste de Business Manager. Aujourd’hui, mes fonctions actuelles portent principalement sur l’encadrement de la partie étude de conception des nouveaux projets comme l’EPR2 qui doit remplacer à terme le parc en exploitation français.

Loic Cotard : J’ai 34 ans et je travaille chez Assystem depuis 2011. J’ai débuté ma carrière dans le secteur aéronautique en Île-de-France avant de migrer vers le secteur nucléaire. Je travaille aujourd’hui pour le CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives) dont je gère les activités et le développement du site. Je m’occupe également de nos activités d’ingénierie pour le Ripault, une partie du CEA rattachée à la direction des applications militaires.

Pourquoi avez-vous choisi de travailler chez Assystem ?

AJ : J’ai intégré Assystem dès mon stage de fin d’étude et j’y suis restée car l’entreprise me donnait la possibilité d’emprunter des parcours variés, de l’automobile au nucléaire. Mes missions évoluent avec chaque projet : de l’étude au management en passant par le business. Assystem nous donne en effet les moyens de réaliser au mieux nos souhaits professionnels. Mes responsables ont toujours su répondre à ma volonté d’évolution. J’ai également eu la chance de pouvoir travailler en équipe, de ne pas être isolée, et donc d’être soutenue et de partager mes idées avec des collaborateurs talentueux.

LC : Je me rapproche de tout ce que dit Amélie ! J’ai eu l’opportunité à mes débuts de gérer une petite équipe de quatre collaborateurs en tant que pilote technique pour le secteur de l’aéronautique. Ce qui m’a fait rester chez Assystem ensuite, c’est la diversité des postes que j’ai pu occuper. En 10 ans, je suis passé par de nombreux postes pour lesquels Assystem m’a toujours accompagné et formé. Dans le monde de la prestation d’ingénierie, il est indispensable de savoir s’adapter et d’évoluer puisque nos clients et nos missions changent constamment.

 Qu’est-ce qui vous a fait franchir le pas de vous installer à Tours ?

AJ : Je voulais quitter la région parisienne pour me rapprocher de la nature. J’ai donc demandé une mutation. Mon chef m’a alors proposé plusieurs destinations : Cherbourg, Marseille et Tours. J’ai choisi Tours pour la proximité avec Paris qui permettait à mon mari de garder son emploi. Tours est une ville idéalement placée dans l’hexagone, puisque nous sommes à peu près à 2h30 de toutes les autres régions de France ! Je connaissais également le responsable de l’équipe sur place et je n’avais aucun doute sur la qualité de son travail.

LC : De mon côté, je souhaitais retourner en province et je connaissais déjà la région puisqu’une partie de ma famille vit sur place. La région Touraine offre aussi un bassin d’emplois très attractif avec une forte présence d’EDF et des centres comme le CEA ou le CNEPE (Centre national d’équipement de production d’électricité).

 Qu’est-ce qui fait la force du cadre de vie de Tours ? Y a-t-il des choses à connaître avant de se rendre dans la région ?

AJ : J’ai pris mes fonctions à Tours en janvier 2020 et nous étions confinés en mars, je n’ai donc pas encore eu le loisir de profiter pleinement de la région ! Mais je ressens quand même un stress ambiant bien moins important qu’en région parisienne. Nous n’avons pas le problème des bouchons par exemple, nous ne sommes pas constamment “dans le rush” dès le matin ! J’ai évidemment gagné en qualité de vie aussi, puisque j’habite aujourd’hui une grande maison avec un grand jardin, que je n’aurais jamais pu m’offrir en région parisienne. Avec mon mari, nous avons chacun une pièce dédiée avec un bureau pour travailler au calme. En période de confinement, cela est un luxe ! Grâce à notre accès à la nature, nous sommes plus sereins, ce qui se ressent aussi dans notre travail.

LC : Je rejoins Amélie, en période de crise sanitaire, le cadre de vie en province est largement supérieur à celui qu’on aurait pu connaître en Île-de-France, notamment grâce aux logements plus spacieux et moins chers. Lorsque je suis arrivé en octobre 2018, je craignais de manquer d’activités à faire sur place et donc de m’ennuyer rapidement. Si Paris reste une ville unique pour son offre culturelle, j’ai été agréablement surpris en arrivant à Tours. L’offre y est très diversifiée, autant pour les adultes que pour les enfants. Tours est à une heure de Paris. Grâce au TGV, nous mettons moins de temps pour rejoindre la capitale que certains Franciliens ! Nous avons en plus un panorama exceptionnel de monuments historiques avec tous les châteaux de la Loire. Le paysage naturel est vallonné par beaucoup de cours d’eau, ce qui permet des randonnées passionnantes. Les domaines viticoles sont aussi très intéressants à visiter, sans parler de la dégustation !

Quels conseils donneriez-vous à un ingénieur qui souhaite s’installer à Tours ?

AJ : Il ne faut pas hésiter à se lancer ! Il y a de nombreuses opportunités, nous avons beaucoup de nouveaux projets et nous sommes en pleine expansion. Nous agrandissons nos locaux pour accueillir les prochains collaborateurs. Au vu de la typologie des projets, le bassin d’emploi est très attractif pour les ingénieurs dont les missions ne seront pas uniquement portées sur de l’assistance technique pure, mais qui pourront couvrir différents postes avec d’importantes responsabilités. De plus, l’équilibre entre vie professionnelle et personnelle est très simple à trouver à Tours.

LC : Je rebondis sur ce que dit Amélie : il faut foncer et ne pas attendre. La région est attractive pour toutes les générations et le TGV facilite l’accès à l’Île-de-France ou à la région bordelaise. Et en ce qui concerne l’avenir professionnel, tous les secteurs sont à la recherche de nouveaux profils, sur tous les types d’activités possibles ! La question est plutôt de savoir s’ils voudront un jour quitter la région Touraine ! Dans notre agence, beaucoup de nos collègues devaient s’installer provisoirement mais ils ne sont jamais repartis.

Partager :

CET ARTICLE FAIT PARTIE DU DOSSIER :
#ASSYSTEMWORLDTOUR

Quelque chose à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Amélie Jaunin

Cheffe de projet Assystem

Loïc Cotard

Pilote de site - Chef de projet Assystem

Autres offres en France
#INCREDIBLENGINEERS

voir plus

PLUS D'ARTICLES

Être ingénieur à Cherbourg : “un vrai sentiment de liberté”

Le premier travaille sur un projet nucléaire d’envergure, le deuxième sur l’ingénierie de projets naval de défense. Alexis Turcan et Jérôme Lecolazet ont tous deux pour point commun d’avoir choisi le ...

8 bonnes raisons d’aller s’installer à Tours

À une heure seulement de la capitale, Tours offre de multiples avantages à ses habitants. Que vous soyez fin gastronome, passionné d’histoire ou à la recherche d’opportunités professionnelles dans le ...

10 bonnes raisons de partir travailler dans le Cotentin

À quelques heures de Paris, la région du Cotentin se distingue par son cadre de vie idyllique mais aussi par le dynamisme de ses industries, notamment dans le secteur du nucléaire et de la défense. Vo...

“Avant de s’expatrier, il faut bien connaître son environnement d’accueil”

Depuis mai 2019, Assystem accompagne l’Ouzbékistan dans sa transition énergétique grâce à la mise en œuvre du nouveau mix énergétique du pays (nouvelles infrastructures de production, réseaux de trans...

Digitalisation d’Apollo Maturity: décollage vers de nouveaux horizons

Les industries de la santé et des sciences de la vie sont confrontées à des impératifs de conformité réglementaire contraignants, ainsi qu’à des exigences toujours plus fortes en matière de qualité de...

« Travailler sur le site de construction d’une centrale nucléaire et vivre à 5 minutes à pieds de la mer »

Expatriée en Turquie, Alexia Sergeant intervient au sein du programme nucléaire ambitieux d’Akkuyu. Au-delà du challenge professionnel, cette jeune ingénieure partage un véritable coup de cœur pour un...

« Je suis au bon endroit »

Paolo a rejoint les équipes d’Assystem France en février dernier. Son rôle : manager l’équipe de data-scientist et contribuer à améliorer la performance des projets du groupe. Une mission « très grati...

« On m’a offert l’opportunité d’évoluer sur plusieurs postes »

Entre France et Angleterre, Nicholas Morris vit aujourd’hui un challenge quotidien : celui de développer le business d’Assystem autour du projet d’EPR britannique Hinkley Point C. « Fascinant », selon...

Aura-t-on toujours besoin d’ingénieurs demain ?

La question peut sembler provocante. Et pourtant. Face aux progrès fulgurants des technologies numériques, de la robotique et de l’intelligence artificielle, où se placeront les ingénieurs demain ? Co...

Non je ne suis pas un•e super-héros

Pour le commun des mortels, quand  on parle d’ingénieurs, s’impose l’image de Steve Job, inventeur du premier Macintosh et fondateur d’une entreprise désormais trillionnaire, ou encore d’Elon Musk, im...

Mais en fait c’est quoi un ingénieur ?

Ingénieur, ingénieure \ɛ̃.ʒe.njœʁ\ : de l’ancien français engigneor, constructeur d’engins de guerre. > Personne que ses connaissances rendent apte à occuper des fonctions scientifique...

Métro, boulot, dodo... Inside la tête d’un•e ingénieur•e lors d’une journée banale

Constructeurs de ponts ou de centrales, designers, gestionnaires de projet… Mais que font-ils tous ces ingénieurs concrètement ? Entre les réunions, les rencontres avec le client, le management d’équi...

Quand je serai grand·(e), je serai ingénieur(·e) !

La popularité et la fréquentation des écoles d’ingénieurs ne se dément pas d’année en année. Pourquoi ? Qui sont les ingénieurs ? Leur parcours ? Leur quotidien ? Nous avons rencontré trois d’entre eu...

La NASA emmène le nucléaire dans l’Espace

La conquête de l’Espace est plus que jamais au centre de l’attention, avec des projets comme SpaceX ou The Stealth Space Company, mais qui de mieux que la NASA pour réaliser ce fantasme qui a traversé...

Big Data Automation

Ce n’est un secret pour personne, la Data constitue le nerf de la guerre pour de plus en plus d’entreprises. Si cela apporte bon nombre de bénéfices à qui l’utilise bien, les contraintes vont de pair ...

L’Arabie Saoudite, terre de pétrole... et d’ingénieurs

En Arabie Saoudite, être ingénieur représente bien plus que toute autre profession. Avec le plan « Saudi Vision 2030 » visant à réduire la dépendance de l’Arabie Saoudite vis-à-vis du pétrole et...