Mais en fait c’est quoi un ingénieur ?

Mais en fait c’est quoi un ingénieur ?

15 janvier 2020
ingénierie Ingénieur Ingénieure
Lire l'article

Ingénieur, ingénieure \ɛ̃.ʒe.njœʁ\ : de l’ancien français engigneor, constructeur d’engins de guerre.

> Personne que ses connaissances rendent apte à occuper des fonctions scientifiques ou techniques actives en vue de prévoir, créer, organiser, diriger, contrôler les travaux qui en découlent, ainsi qu’à y tenir un rôle de cadre.

> Titre donné à quelqu’un qui a accompli certaines études et a obtenu un diplôme en vue de l’exercice de ce métier.

> Autrefois, officier du génie.

Si la définition qu’en donne le Larousse nous éclaire sur les origines de ce titre, elle ne renseigne que peu sur la réalité du métier. Qu’est-ce que les ingénieurs font au jour le jour  ? Au-delà des différences intrinsèques entre les différents métiers de l’ingénieur, quels aspects se retrouvent d’une filière à l’autre ?

Portraits croisés d’ingénieurs de différents secteurs d’activités : Roberta de Paula Avelino, anciennement Coordinatrice Technique dans le domaine pharmaceutique et à présent Ingénieure Méthodes pour une entreprise spécialisée dans l’automobile, Hubert Labourdette, vice-président des Opérations Stratégiques en charge des développements complexes dans l’énergie et l’infrastructure, et Clarisse Thouzeau, Project & Contract Manager sur le projet ITER.

Réaliser

Si une citation devait définir le métier d’ingénieur, cela serait “Make it happen”. C’est d’ailleurs ce qui a orienté Hubert vers ce secteur. « Je voulais créer, transformer, trouver des solutions pour réaliser. Mes expériences professionnelles m’ont, par exemple, donné l’opportunité de d’intervenir dans la construction de puits en Afrique, ou plus tard dans ma carrière, dans l’édification d’usines. Dans les deux cas, j’ai pu voir le résultat concret ».

Roberta confirme cet aspect intrinsèque de l’ingénieur. « Un bon ingénieur cherche toujours à trouver des solutions. Il ou elle doit être dynamique et s’adapter, en fonction du problème ou de la situation. Cela nécessite une certaine ouverture d’esprit pour s’intéresser à des domaines variés et continuer à apprendre. Car les choses changent très vite, et l’ingénieur doit s’adapter pour trouver des solutions toujours plus innovantes  ».

L’ingénieur serait donc cette personne capable de mettre en mouvement, douée d’un esprit d’initiative prononcé lui permettant de trouver des solutions, résoudre des problèmes, et concrétiser un projet. Mais pour se faire, il a besoin d’une équipe.

Travailler ensemble

Pour Hubert, l’ingénieur participe en particulier à des projets complexes, nécessitant l’intervention d’un grand nombre d’acteurs. Au-delà de la complexité technique, l’ingénieur doit être capable de fédérer une équipe et travailler en commun pour produire un résultat. « Des projets comme ITER, un projet de réacteur de recherche civil à fusion nucléaire situé à Cadarache, implique de nombreuses personnes, venant de différents pays. Un bon ingénieur est capable de comprendre les différences et de les manager, que ce soit au niveau culturel, linguistique, éducatif, personnel, ou encore en termes de culture d’entreprise. C’est d’ailleurs ce que je préfère dans mon métier : être au contact avec les équipes, et faire en sorte que chaque personne soit à la bonne place ».

Ce rôle de coordinateur, Clarisse le connait bien. En tant que Project & Contract Manager sur le projet ITER, elle est l’interface de tous les acteurs pour propager la connaissance de l’information : de la direction de projet aux équipes techniques – design, qualité, coordination bâtiment, … « Ce que je préfère dans mon métier, c’est la pluridisciplinarité et l’adaptabilité qu’il demande. J’interviens sur des sujets techniques, financiers, de négociation, de communication, de mise en œuvre de processus… J’ai l’impression d’être un couteau suisse. L’aspect international du projet est également très important pour moi ».

Alors, pour travailler ensemble et avancer dans la même direction, l’ingénieur doit faire preuve de pédagogie pour expliquer et convaincre ses différents interlocuteurs. Des « soft skills » qui ne sont pas forcément enseignées pendant les études, mais qui se révèlent indispensables à la réussite des projets.

Communiquer

Jeune ingénieure, Roberta est consciente de l’importance de ces savoir-être pour mener à bien ses missions. Elle explique : « Mon rôle en tant que coordinatrice technique consistait à coordonner les spécialistes intervenant sur le projet dans les différents corps de métier d’ingénierie (électricité, processus, automatisation, infrastructure, chauffage, ventilation et climatisation, …) afin de concevoir rapidement des solutions. Même si mes collègues avaient en moyenne 30 années d’expérience de plus que moi, j’avais été choisie pour ce poste pour mes capacités de communication et de résolution de problèmes, pour ma proactivité, et pour mon dynamisme. Je compensais mon manque d’expérience par une écoute active des gens. Par exemple, avant de prendre une décision, j’aimais consulter les différentes personnes concernées pour trouver une solution ensemble. Cela permettait de réduire le risque d’erreur ».

Hubert confirme : « Si le background technique est indispensable pour un ingénieur, la capacité de travailler en équipe – et qui plus est multi-culturelle – et de communiquer efficacement est indispensable. Un expert technique qui ne sait pas communiquer est une catastrophe pour un projet ».

La liste des « hard skills » et « soft skills » nécessaires pour un ingénieur est loin d’être finie. Mais à travers ces trois piliers, réaliser, travailler ensemble et communiquer, se retrouvent une majorité d’ingénieurs de tout secteur.

 

Partager :

Quelque chose à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Clarisse Thouzeau

Chef de projet et de contrat pour ENGAGE sur le projet ITER Assystem

Hubert Labourdette

Vice-Président Opérations Stratégiques Assystem

Roberta Avelino

Contributeur externe

Nos offres
##INCREDIBLENGINEERS

voir plus

PLUS D'ARTICLES

Métro, boulot, dodo... Inside la tête d’un•e ingénieur•e lors d’une journée banale

Constructeurs de ponts ou de centrales, designers, gestionnaires de projet… Mais que font-ils tous ces ingénieurs concrètement ? Entre les réunions, les rencontres avec le client, le management d’équi...

Quand je serai grand·(e), je serai ingénieur(·e) !

La popularité et la fréquentation des écoles d’ingénieurs ne se dément pas d’année en année. Pourquoi ? Qui sont les ingénieurs ? Leur parcours ? Leur quotidien ? Nous avons rencontré trois d’entre eu...

Les ingénieurs, éternels apprentis ?

Des locomotives à vapeur aux TGV à hydrogène, des calculs manuels aux supercalculateurs, de la vision unidimensionnelle de chantier à la réalité augmentée, les objets conçus par les ingénieurs et les ...

Les outils numériques qui changent le métier de l'ingénieur

Sur les premières centrales construites à partir du milieu du XXème siècle, comme sur les sites nucléaires en construction dans le monde, la révolution digitale a aussi eu un impact sur les ingénieurs...

Transsibérien, nul obstacle n’est infranchissable

C’est le réseau ferroviaire le plus long du monde. Plus de 9000 km de voies majoritairement construites entre 1891 et 1916 entre Moscou et Vladivostok, afin de desservir l’immense territoire soviétiqu...

Innovation Jugaad - Le système D

L’environnement économique est de plus en plus complexe, et même pour les grandes entreprises, l’avenir est incertain. Car pour subsister il faut innover, et 50% des dirigeants mondiaux n’estiment pas...

Histoires des projets les plus fous de tous les temps

Vingt-mille lieues sous les mers L’idée d’une embarcation permettant de naviguer sous la surface de l’eau a traversé les siècles. Dès l’Antiquité, le monde sous-marin excite les passions : exploration...

La NASA emmène le nucléaire dans l’Espace

La conquête de l’Espace est plus que jamais au centre de l’attention, avec des projets comme SpaceX ou The Stealth Space Company, mais qui de mieux que la NASA pour réaliser ce fantasme qui a traversé...

Big Data Automation

Ce n’est un secret pour personne, la Data constitue le nerf de la guerre pour de plus en plus d’entreprises. Si cela apporte bon nombre de bénéfices à qui l’utilise bien, les contraintes vont de pair ...

L’Arabie Saoudite, terre de pétrole... et d’ingénieurs

En Arabie Saoudite, être ingénieur représente bien plus que toute autre profession. Avec le plan « Saudi Vision 2030 » visant à réduire la dépendance de l’Arabie Saoudite vis-à-vis du pétrole et...

Être ingénieure au pays du Corcovado

Au pays de la samba et de la caïpirinha, tout le monde est heureux… À l’image de bonhomie et d’insouciance véhiculée par les brésiliens s’oppose une réalité toute autre. Les dernières années de ...

La voiture électrique : un hic dans la transition énergétique ?

Fin 2018, seuls 200.000 véhicules électriques et hybrides rechargeables étaient immatriculées en France sur un parc automobile total d’environ 40 millions de véhicules. Mais les fortes croissances des...

Etre ingénieur au Royaume-Uni

Si proche de l’Europe et pourtant isolé par la mer, le Royaume-Uni a une approche très spécifique des affaires. Des différences culturelles les plus marquantes aux petits détails qui peuvent faire tou...

Tour du monde des innovations dans le ferroviaire

En attendant l’Hyperloop , le train à ultra-grande vitesse imaginé par l’entrepreneur sud-africain Elon Musk, les entreprises du secteur ferroviaire ne sont pas en reste dans la course à l’innovation....

La digitalisation de la mobilité, un virage pour les ingénieurs

De la conception à l’usage, aucun moyen de transport n’échappe à la transformation numérique. Objectif : fluidifier le trafic, améliorer la sécurité et le confort des utilisateurs, anticiper la mainte...

D’ailleurs, le nucléaire, ça vient d’où ?

En 2018, 10,3 % des besoins électriques du globe ont été assurés par l’énergie nucléaire. L’Agence Internationale de l’Energie prévoit un doublement de la consommation électrique mondiale d’ici 2050, ...