Small Modular Reactors : une nouvelle approche du nucléaire

Small Modular Reactors : une nouvelle approche du nucléaire

12 décembre 2018
innovation Nucléaire SMR
Lire l'article

Plus rapides à construire, moins encombrants, plus adaptables, les SMR sont une réponse au besoin d’énergie décarbonée de petite ou moyenne puissance dans des environnements parfois isolés. Fiabilité et sécurité restent incontournables mais les notions de modularité, de flexibilité, de constructibilité ainsi que la digitalisation sont les nombreux axes d’innovation sur lesquels planchent les ingénieurs afin de proposer les solutions optimales de demain. 

SMR, trois lettres qui symbolisent aujourd’hui le dynamisme du nucléaire. En Europe le nucléaire est plutôt synonyme de gros réacteurs nucléaires dont la puissance peut atteindre 1600 MW mais de nombreux projets de SMR sont recensés dans le monde.

2 raisons expliquent un tel engouement :

  • Le coût de construction de grosses centrales est élevé et les délais de mise en service sont longs. Ce type de centrale nécessite donc une capacité d’investissement très importante ce qui limite leur développement. Les SMR dont le coût et les délais peuvent être très inférieurs permettent à des acteurs plus nombreux d’investir dans la mise en œuvre de l’énergie nucléaire.
  • Les SMR intéressent des pays qui ont des besoins en énergie dans des zones excentrées c’est-à-dire là ou un réacteur de très grande puissance n’est pas forcément une réponse à leur besoin.

S pour « simplicité », M pour « modularité » et « production de masse », R pour « retour d’expérience »

La puissance limitée des SMR permet de concevoir des architectures plus simples et permet d’envisager des fabrications standardisées et en série d’un nombre élevé de composants et de systèmes. Cette standardisation permet ainsi une fabrication plus rapide et moins coûteuse car bénéficiant d’un effet de série.

De plus, comme mis en œuvre dans d’autres secteurs industriels (aéronautique, naval, …), ce type de conception modulaire permet de découper la centrale en sous-ensembles fabriqués, puis testés en usine. Facilement transportables, par voie terrestre ou maritime, les modules sont plus rapidement assemblés sur site.

Assystem a ainsi étudié le design du condenseur de la salle des turbines en le découpant en plusieurs modules. Cette conception permet également de simplifier les opérations de maintenance en remplaçant un des modules en cas de panne au lieu de remplacer l’ensemble du condenseur. Le stock de pièces de rechange en est également optimisé.

Les experts s’accordent sur le fait que les premiers modèles commerciaux de SMR s’appuieront sur les technologies REP (Réacteur Eau sous Pression) afin de bénéficier du retour d’expérience des nombreux réacteurs issus de cette filière. C’est par exemple le cas de EDF en France ou Rolls Royce au Royaume-Uni.  Ces solutions ont l’avantage de simplifier la réalisation de la centrale mais également d’intégrer plus facilement des systèmes de sûreté passifs et de disposer d’un délai de grâce important en cas d’accident.

Bénéficier des solutions digitales

Les SMR sont une occasion en or pour valoriser l’utilisation des solutions digitales, comme le Building Information Modeling (BIM), une technique de modélisation numérique, notamment utilisée lors de la construction d’infrastructures complexes comme par exemple l’aéroport de Doha. Il y a encore très peu de temps, le digital était peu présent dans la conception des réacteurs. Aujourd’hui, nous pouvons élaborer des maquette 5D. Les 3 premières dimensions sont évidemment spatiales. La quatrième est le facteur temporel. Nous pouvons aujourd’hui, grâce aux nouvelles technologies, simuler le délai de livraison d’un réacteur. Enfin, la cinquième dimension est le facteur financier afin de piloter le cout global du projet. Tous ces paramètres nous permettent d’anticiper les moments potentiellement critiques de chaque projet et donc de répondre au mieux aux attentes des investisseurs ou de parer aux futures problématiques. Un problème d’interface entre deux équipements peut par exemple être détecté à l’avance par le numérique et ainsi éviter des dérives de couts et de délais. Ces technologies permettent également de disposer d’un jumeau numérique du réacteur qui est alors utilisé pour optimiser les opérations de maintenance et les travaux de rénovation. Il sera également utilisé pour préparer les opérations de démantèlement.

Un enjeu pour la planète

Pour revaloriser l’image du nucléaire, le potentiel écologique des SMR pourrait également s’avérer très utile. En effet au-delà de la production d’électricité la conception des SMR permet différents usages comme fournir de la chaleur (cogénération), dessaler l’eau de mer, produire de l’hydrogène.

Il est également possible de concevoir des centrales multi-SMR : en modulant la puissance d’une ou plusieurs unités en quelques minutes, elles permettent de s’intégrer dans un réseau de type smart grid afin de compenser l’intermittence des renouvelables sans émettre de CO2 comme peuvent le faire des centrales à gaz.

Ainsi, si nous voulons nous engager d’ici 2040 à ne plus produire de véhicules gasoil et respecter les accords de Paris en ne dépassant pas les 2 degrés d’augmentation climatique, nous devons poursuivre agressivement une transition énergétique vers une introduction de l’électricité zéro carbone. Les SMR sont un excellent pare-feu pour s’assurer qu’une fois 2030 arrivé, nous serons en mesure de basculer sur une production verte et d’assurer une production grandissante pour répondre à l’augmentation de la consommation, en lien avec la hausse de la population.

Toujours dans le développement d’une électricité écoresponsable, les SMR peuvent également être utilisés dans les pays en développement qui n’ont pas le réseau de transport d’électricité ni la demande pour une production plus importante. Les SMR fournissent alors une solution pour produire de l’électricité zéro carbone en lieu et place de centrales au charbon ou au gaz.

Un pas de plus vers la normalisation internationale

Autre avantage des SMR et notamment de la standardisation de leurs composants, cela facilite la mise en place d’un standard de sécurité universel applicable dans tous les pays. Lorsqu’un avion décolle de Londres et se pose à Rio de Janeiro, il est en adéquation constante, tout au long du vol, avec les réglementations aériennes car le secteur de l’aéronautique a uniformisé ces lois.

L’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) a lancé de nombreux groupes techniques pour s’attaquer à ce sujet. La réglementation Britannique peut être par exemple plus rigide que la Française pour des aspects de sûreté incendie et il est grand temps de remettre tout le monde au même niveau. Il est important que cette normalisation se fasse dans un souci de simplification, bien entendu sans impacter la sureté, afin de permettre un développement compétitif des SMR.

Les SMR sont ainsi une merveilleuse opportunité pour Assystem de poursuivre le développement de ses compétences dans le secteur du nucléaire en identifiant et mettant en œuvre des innovations qui vont contribuer à l’amélioration de la compétitivité de ce secteur. Soyons créatifs, inventifs, inspirons-nous des autres secteurs industriels tels que l’aéronautique ou l’espace afin de concrétiser ce rêve d’un nucléaire nouvelle génération.

Partager :

CET ARTICLE FAIT PARTIE DU DOSSIER :
Innovation

Quelque chose à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Nicholas Morris

Ingénieur projet Assystem

Eric Devingt

Directeur de l'entité Assystem Connect Assystem

Nos offres
#INCREDIBLENGINEERS

voir plus

PLUS D'ARTICLES

Les ingénieurs, éternels apprentis ?

Des locomotives à vapeur aux TGV à hydrogène, des calculs manuels aux supercalculateurs, de la vision unidimensionnelle de chantier à la réalité augmentée, les objets conçus par les ingénieurs et les ...

Tour du monde des innovations dans le ferroviaire

En attendant l’Hyperloop , le train à ultra-grande vitesse imaginé par l’entrepreneur sud-africain Elon Musk, les entreprises du secteur ferroviaire ne sont pas en reste dans la course à l’innovation....

La 5G va changer le monde ! Pour un ingénieur, ça veut dire quoi ?

Signé par : Alexandre Colonna, fondateur de Maoré Mobile, 4e opérateur téléphonique à Mayotte, et Léon, ingénieur dans un grand groupe de téléphonie français.

Nouvelles frontières : Quand l’univers inspire les ingénieurs

Les étoiles, la Lune, le Soleil, et autres confins extra-terrestres interrogent les Hommes depuis toujours. Cela a conduit les plus brillants esprits à les étudier et à concevoir les technologies et l...

Transsibérien, nul obstacle n’est infranchissable

C’est le réseau ferroviaire le plus long du monde. Plus de 9000 km de voies majoritairement construites entre 1891 et 1916 entre Moscou et Vladivostok, afin de desservir l’immense territoire soviétiqu...

Interview Robert Plana – “Être CTO dans une société d’ingénierie”

Initialement chercheur, Robert Plana s’est peu à peu tourné vers le management dans la recherche publique et privée. Après quelques années passées chez Alstom puis General Electric, il est entré chez ...

Les ingénieurs de fictions, entre génies et savants fous

Depuis le 19e siècle, la littérature, la bande dessinée et le cinéma abondent de personnages scientifiques tour à tour méchants ou héros, fous ou sérieux, isolés ou sociables. Inventeurs, bricoleurs m...

Ces ingénieurs contre le réchauffement climatique !

Relever les défis du réchauffement climatique demande aux citoyens de repenser leurs modes de vie, aux politiques de donner l’exemple et d’aiguiller par la loi, et aux entreprises de modifier leurs pr...

Projet Imagine

Être vecteur de la transition énergétique et de la révolution digitale, c’est la profession de foi d’Assystem. Le programme Imagine vient soutenir cette ambition. Le secteur de l’ingénierie se transfo...

CRISPR - CAS9

Bientôt des mammouths laineux au zoo ? George Church, d’Harvard, affirme en tout cas que cela est possible. En croisant de l’ADN conservé dans la glace de ce mastodonte à celui d’un éléphant d’Asie, i...

Mixed Reality - Magic Reality

Magic Leap est le magicien des levées de fonds : ils ont réussi à lever 1,9 milliard de dollars en ne sortant aucun produit en 6 ans. Mieux, aucun prototype, aucun détail tangible n’a été présenté pen...

Innovation Jugaad - Le système D

L’environnement économique est de plus en plus complexe, et même pour les grandes entreprises, l’avenir est incertain. Car pour subsister il faut innover, et 50% des dirigeants mondiaux n’estiment pas...

Xavier Duportet

Si vous imaginez les chercheurs en biologie comme des savants fous en blouse blanche, Xavier Duportet va vous surprendre. Ce jeune homme de 28 ans, présent dans la liste des 30 under 30 de Forbes, a r...

Écran auto-régénérant – The real serendipity

Il arrive, en de rares occasions, qu’une innovation majeure arrive par erreur ou ne soit pas intentionnée. De son petit nom sérendipité, ce phénomène nous a amené un des produits les plus révolutionna...

Joël De Rosnay

De quoi sera fait le futur ? C’est une question sans réponse, sauf pour certains d’entre nous. Joël de Rosnay est de ceux-là : en 1975, il anticipait les grandes tendances actuelles dans son livre Le ...

Cyberdyne - exosquelette intelligent

Tout amateur de science-fiction qui se respecte a sûrement déjà fantasmé sur un exosquelette à la Iron Man, qui lui permet de voler et décupler ses capacités. La réalité est certes moins sexy, mais pa...

Alexandre Cadain

Quel est le point commun entre l’IA, une galerie d’art dans le Marais et l’Hyperloop ? Tous trois ont vu un jeune entrepreneur français, Alexandre Cadain, se pencher sur leur cas. Et si ces trois proj...

Body Hackers

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la position de Juan Enriquez sur la relation Homme-robotique dans le futur ? Et bien certaines personnes font plus qu’en parler : ils l’expérimentent. Ils s’...

PROTEI – Le nettoyeur des mers

La propriété intellectuelle est considérée comme un droit fondamental, à raison : il paraît normal de pouvoir protéger une idée, un concept pour en tirer profit. Mais sur des questions de bien public,...

Inventeurs de garage, mythe ou réalité ?

1938, Palo Alto, Californie. William Hewlett et David Packard, deux ingénieurs visionnaires, s’installent dans le garage sans prétention accolé à la maison de ce dernier pour y perfectionner tra...

Ecocapsule - La caravane du futur

Lorsque l’on voit cette sorte d’œuf de 2,5 mètres de haut, on croirait avoir devant soi le prochain prototype de capsule de survie sur mars. Mais non, cette capsule est faite pour la vie sur Terre, ma...

Les grands ingénieurs de l'histoire

Léonard de Vinci (1452-1519), peintre, sculpteur et inventeur Impossible de commencer cette liste sans parler de Leonardo da Vinci. Archétype du génie universel, cet artiste, architecte, anatomiste, i...

Robomart– L’épicerie connectée

Qui ne s’est jamais dit, en commandant un bon burger, que s’il était aussi facile de se faire livrer des fruits et légumes frais il serait peut-être healthy ? Entre la fraîcheur des produits et leur a...

Histoires des projets les plus fous de tous les temps

Vingt-mille lieues sous les mers L’idée d’une embarcation permettant de naviguer sous la surface de l’eau a traversé les siècles. Dès l’Antiquité, le monde sous-marin excite les passions : exploration...

Woodoo – WoodQuoi ?

Un jeune ingénieur français s’est fait expliquer comment crypter son ordinateur par un agent secret, pour protéger un matériau de son invention : imputrescible, résistant au feu, suffisamment solide p...

Métro, boulot, dodo... Inside la tête d’un•e ingénieur•e lors d’une journée banale

Constructeurs de ponts ou de centrales, designers, gestionnaires de projet… Mais que font-ils tous ces ingénieurs concrètement ? Entre les réunions, les rencontres avec le client, le management d’équi...

Quand je serai grand·(e), je serai ingénieur(·e) !

La popularité et la fréquentation des écoles d’ingénieurs ne se dément pas d’année en année. Pourquoi ? Qui sont les ingénieurs ? Leur parcours ? Leur quotidien ? Nous avons rencontré trois d’entre eu...

La NASA emmène le nucléaire dans l’Espace

La conquête de l’Espace est plus que jamais au centre de l’attention, avec des projets comme SpaceX ou The Stealth Space Company, mais qui de mieux que la NASA pour réaliser ce fantasme qui a traversé...

Big Data Automation

Ce n’est un secret pour personne, la Data constitue le nerf de la guerre pour de plus en plus d’entreprises. Si cela apporte bon nombre de bénéfices à qui l’utilise bien, les contraintes vont de pair ...

L’Arabie Saoudite, terre de pétrole... et d’ingénieurs

En Arabie Saoudite, être ingénieur représente bien plus que toute autre profession. Avec le plan « Saudi Vision 2030 » visant à réduire la dépendance de l’Arabie Saoudite vis-à-vis du pétrole et...

Être ingénieure au pays du Corcovado

Au pays de la samba et de la caïpirinha, tout le monde est heureux… À l’image de bonhomie et d’insouciance véhiculée par les brésiliens s’oppose une réalité toute autre. Les dernières années de ...

La voiture électrique : un hic dans la transition énergétique ?

Fin 2018, seuls 200.000 véhicules électriques et hybrides rechargeables étaient immatriculées en France sur un parc automobile total d’environ 40 millions de véhicules. Mais les fortes croissances des...

Etre ingénieur au Royaume-Uni

Si proche de l’Europe et pourtant isolé par la mer, le Royaume-Uni a une approche très spécifique des affaires. Des différences culturelles les plus marquantes aux petits détails qui peuvent faire tou...

La digitalisation de la mobilité, un virage pour les ingénieurs

De la conception à l’usage, aucun moyen de transport n’échappe à la transformation numérique. Objectif : fluidifier le trafic, améliorer la sécurité et le confort des utilisateurs, anticiper la mainte...