« Travailler sur le site de construction d’une centrale nucléaire et vivre à 5 minutes à pieds de la mer »

« Travailler sur le site de construction d’une centrale nucléaire et vivre à 5 minutes à pieds de la mer »

28 juillet 2020
Akkuyu Ingénieure Nucléaire Turquie
Lire l'article

Expatriée en Turquie, Alexia Sergeant intervient au sein du programme nucléaire ambitieux d’Akkuyu. Au-delà du challenge professionnel, cette jeune ingénieure partage un véritable coup de cœur pour un pays riche en culture et en paysages.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 28 ans et suis Project Support Lead sur le projet de construction de la première centrale nucléaire turque. Après une classe préparatoire militaire scientifique, j’ai opté pour le génie énergétique et nucléaire en intégrant l’école d’ingénieur Grenoble INP Phelma. J’ai poursuivi avec un master Européen dans le même domaine et une spécialisation matériaux pour le nucléaire, incluant une année additionnelle à l’Université Polytechnique de Catalogne ainsi que des formations à l’INSTN et chez EDF. Mon attrait pour l’international remonte à l’enfance et dès mes études j’ai cherché à partir : Angleterre, Espagne, Bulgarie, Turquie… Ma première expérience professionnelle s’est passée à Ankara en Turquie. En tant qu’Attachée Nucléaire Régionale pour le compte du CEA et de l’Ambassade de France, je participais au développement des relations bilatérales entre la France, la Turquie, la Bulgarie, et la Roumanie dans le domaine du nucléaire, tout en apportant un support institutionnel aux tissus industriels français et locaux. Ces deux années ont été l’occasion de découvrir un pays d’une beauté époustouflante au carrefour des civilisations, parsemé de sites archéologiques incroyables et passionnant d’un point de vue géopolitique.

Peux-tu nous décrire tes missions ?

Assystem a été accrédité en 2018 par l’Autorité de sûreté turque NDK pour réaliser l’inspection des structures, systèmes et composants importants pour la sûreté nucléaire. Le Groupe a ensuite été choisi par Akkuyu Project Company, filiale du russe Rosatom, pour réaliser ce type de services dans le sud du pays où elle construit 4 réacteurs VVER de 1200MW chacun. Les collaborateurs Assystem sur site s’organisent en une équipe d’inspecteurs, une équipe HSE (Hygiène, Santé, Environnement) et une équipe de support projet que je manage. Nous gérons l’ensemble des tâches de PMO : gestion documentaire, planning d’inspection, gestion contractuelle, gestion des coûts, logistique, traduction… Nous avons également accueilli dans l’équipe un ingénieur nucléaire turc pour apporter un support technique aux inspecteurs.

Pourquoi as-tu choisi de travailler chez Assystem ?

Si j’ai eu l’occasion de croiser des collaborateurs d’Assystem lors de ma mission en Turquie, ce n’est qu’en rentrant en France à la fin de cette première expérience professionnelle que l’idée de rejoindre le monde industriel m’est venue. En participant à une soirée de recrutement organisée par Assystem, j’ai rencontré mon futur manager. Nos discussions, sa volonté de me proposer un poste pratiquement sur mesure et le contact très humain que j’ai ressenti m’ont convaincus ! En septembre 2018, j’ai rejoint Assystem sur un poste d’ingénieur Offre et Projets à l’international. Dès le début, j’ai participé à la réponse à appel d’offre pour les services d’inspection indépendante pour la centrale d’Akkuyu. Lorsque nous avons remporté le contrat, j’ai décidé de rejoindre l’équipe et de retourner en Turquie.

En quoi être ingénieure chez Assystem constitue une expérience unique ?

Assystem offre une rare flexibilité. Lorsque l’on s’investit, il est possible de gagner en responsabilités et en marge de manœuvre, et rapidement se former et développer de nouvelles compétences. J’apprécie également l’aspect humain, inscrit dans l’ADN de l’entreprise, ainsi que la proximité du management.

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton travail ?

J’apprécie sa dimension à la fois complexe et concrète, dans un contexte multiculturel. Après les salons d’ambassade, travailler sur un site de construction de centrale nucléaire est un changement radical ! J’ai été amenée à adapter mes méthodes de travail pour considérer d’autres manières de penser et dépasser les éventuelles difficultés de communication. C’est une chance pour moi de découvrir le management de projet sur un projet de cette ampleur, et de vivre au quotidien la réalité de ce que j’ai étudié et de ce dont je discutais à Ankara. J’apprécie également l’aspect managérial, d’autant plus avec une équipe internationale. C’est à la fois enrichissant et challengeant !

Quelles sont les a priori sur le pays qui se sont révélés complètement faux en vivant sur place ?

La Turquie est un pays que l’on connaît généralement assez mal en France. Certains s’en font l’idée d’un pays intégriste, bien loin de la réalité. La Turquie est un pays développé, même s’il subit depuis 2018 des fluctuations économiques et politiques. Il n’en reste pas moins agréable à vivre, offrant des paysages magnifiques et une vraie richesse culturelle. Les turcs sont accueillants et toujours prêts à partager un bon moment. Et si je porte un peu plus d’attention à la manière de m’habiller qu’à Ankara, c’est plus par volonté de m’adapter à la culture plus traditionnelle de la région.

As-tu une anecdote à nous raconter ?

Le petit village où je vis se transforme en véritable station balnéaire avec les beaux jours. L’été dernier, j’ai sympathisé avec une famille turque. Ils m’ont rapidement convié à passer avec eux les vacances de Bayram pour fêter la fin du Ramadan. J’ai beaucoup aimé partager leur vie de famille et découvrir leurs traditions pendant ces quelques jours de fête.

Quels conseils donnerais-tu à un ingénieur qui souhaite s’installer en Turquie ?

De venir avec l’envie de découvrir et d’apprendre à connaître l’autre. La Turquie est multiple. Si les grandes villes offrent un style de vie proche de l’Europe, la Turquie traditionnelle demande plus d’adaptation au niveau personnel et professionnel. Mais pour qui a l’esprit aventureux, l’expérience est enrichissante et les rencontres mémorables. Malgré des coutumes et schémas d’esprit différents, l’adaptation y est facile. Au sein du projet d’inspection, tous les collaborateurs travaillent en anglais bien que l’on entende quotidiennement du russe et du turc. Personnellement, j’ai souhaité apprendre le turc pour mieux appréhender la culture du pays.

Partager :

CET ARTICLE FAIT PARTIE DU DOSSIER :
#ASSYSTEMWORLDTOUR

Quelque chose à dire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Alexia Sergeant

Project Support Lead Assystem

Nos offres
##INCREDIBLENGINEERS

voir plus

PLUS D'ARTICLES

« Je suis au bon endroit »

Italien d’origine, Paolo Minelli a rejoint les équipes d’Assystem France en février dernier. Son rôle : manager l’équipe de data-scientist et contribuer à améliorer la performance des projets du group...

« On m’a offert l’opportunité d’évoluer à plusieurs postes »

Entre France et Angleterre, Nicholas Morris vit aujourd’hui un challenge quotidien : celui de développer le business d’Assystem autour du projet d’EPR britannique Hinkley Point C. « Fascinant », selon...

Aura-t-on toujours besoin d’ingénieurs demain ?

La question peut sembler provocante. Et pourtant. Face aux progrès fulgurants des technologies numériques, de la robotique et de l’intelligence artificielle, où se placeront les ingénieurs demain ? Co...

Non je ne suis pas un•e super-héros

Pour le commun des mortels, quand  on parle d’ingénieurs, s’impose l’image de Steve Job, inventeur du premier Macintosh et fondateur d’une entreprise désormais trillionnaire, ou encore d’Elon Musk, im...

Mais en fait c’est quoi un ingénieur ?

Ingénieur, ingénieure \ɛ̃.ʒe.njœʁ\ : de l’ancien français engigneor, constructeur d’engins de guerre. > Personne que ses connaissances rendent apte à occuper des fonctions scientifique...

Métro, boulot, dodo... Inside la tête d’un•e ingénieur•e lors d’une journée banale

Constructeurs de ponts ou de centrales, designers, gestionnaires de projet… Mais que font-ils tous ces ingénieurs concrètement ? Entre les réunions, les rencontres avec le client, le management d’équi...

Quand je serai grand·(e), je serai ingénieur(·e) !

La popularité et la fréquentation des écoles d’ingénieurs ne se dément pas d’année en année. Pourquoi ? Qui sont les ingénieurs ? Leur parcours ? Leur quotidien ? Nous avons rencontré trois d’entre eu...

La NASA emmène le nucléaire dans l’Espace

La conquête de l’Espace est plus que jamais au centre de l’attention, avec des projets comme SpaceX ou The Stealth Space Company, mais qui de mieux que la NASA pour réaliser ce fantasme qui a traversé...

Big Data Automation

Ce n’est un secret pour personne, la Data constitue le nerf de la guerre pour de plus en plus d’entreprises. Si cela apporte bon nombre de bénéfices à qui l’utilise bien, les contraintes vont de pair ...

L’Arabie Saoudite, terre de pétrole... et d’ingénieurs

En Arabie Saoudite, être ingénieur représente bien plus que toute autre profession. Avec le plan « Saudi Vision 2030 » visant à réduire la dépendance de l’Arabie Saoudite vis-à-vis du pétrole et...

Être ingénieure au pays du Corcovado

Au pays de la samba et de la caïpirinha, tout le monde est heureux… À l’image de bonhomie et d’insouciance véhiculée par les brésiliens s’oppose une réalité toute autre. Les dernières années de ...

Les ingénieurs, éternels apprentis ?

Des locomotives à vapeur aux TGV à hydrogène, des calculs manuels aux supercalculateurs, de la vision unidimensionnelle de chantier à la réalité augmentée, les objets conçus par les ingénieurs et les ...

La voiture électrique : un hic dans la transition énergétique ?

Fin 2018, seuls 200.000 véhicules électriques et hybrides rechargeables étaient immatriculées en France sur un parc automobile total d’environ 40 millions de véhicules. Mais les fortes croissances des...

Etre ingénieur au Royaume-Uni

Si proche de l’Europe et pourtant isolé par la mer, le Royaume-Uni a une approche très spécifique des affaires. Des différences culturelles les plus marquantes aux petits détails qui peuvent faire tou...

Tour du monde des innovations dans le ferroviaire

En attendant l’Hyperloop , le train à ultra-grande vitesse imaginé par l’entrepreneur sud-africain Elon Musk, les entreprises du secteur ferroviaire ne sont pas en reste dans la course à l’innovation....

La digitalisation de la mobilité, un virage pour les ingénieurs

De la conception à l’usage, aucun moyen de transport n’échappe à la transformation numérique. Objectif : fluidifier le trafic, améliorer la sécurité et le confort des utilisateurs, anticiper la mainte...